• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • week-end d'enseignement avec Ani-la Robina Courtin

    Vendredi 6 - samedi 7 et dimanche 8 janvier 2017

    Vendredi soir :
    Conférence tout publique - "Soyez votre propre thérapeute"

    Week-end d'enseignement :
    "Un oiseau a besoin de deux ailes: La sagesse et la compassion"

    En anglais traduit en français

    Informations:

    Gloor Jean-Paul 079 550 89 90 -
    Inscription jusqu'au 21 décembre.

    Inscription
    En savoir plus ...
    Enseignant: Ani-la Robina Courtin
    Horaire:ve :18.45-20.45 sa-di:10-12:00 et 14:00-16:00 (prenez vos pics-nics, repas canadien végétarien)
    Lieu: Martigny
  • ANNIVERSAIRE Le centre FPMT Longku à Berne fête ses 15 ans d’existence

    Samedi 17 décembre 2016 au centre Longku, Reiterstrasse 2, 3013 Bern
    14:00 – 19:00

    En savoir plus ...  /  Inscription

     

    Retraite de 100 milions de mantra Om mani padme hung
    Du 4 octobre au 5 novembre 2017 avec Lama Zopa Rimpoché
     
  • Sangha Sock's

    Pour soutenir la communauté monastique occidentale de la Fondation pour la Préservation de la tradition Mahayana ( FPMT ) ,  le Centre Gendun Drupa vous propose d'offrir deux paires de chaussettes  aux moniales et moines vivant dans les divers monastères en Italie, France, Australie et à l'IMI House en Inde. MERCI infiniment !

  •   Lama Thoubten Yéshé, Sa sainteté le Dalaï-Lama et Lama Zopa Rimpoché

  • Il est dit dans certains textes enseignés par le Bouddha que le fruit de la patience cultivée au cours de cette vie apportera des fruits positifs dans la vie suivante. La personne aura une voix agréable à entendre, un corps agréable à voir, un certain pouvoir vis-à-vis des autres. C’est pourquoi il est important de cultiver la patience, non seulement afin d’en bénéficier dans cette vie présente mais aussi dans celles à venir, pour ceux qui adhèrent au principe des renaissances.
    Cette méditation sur la patience ne peut pas porter de fruits immédiats. Il serait assez peu réaliste de penser qu’on sera tout le temps patient après avoir médité seulement cinq minutes sur la patience. L’entraînement de l’esprit se fait petit à petit. Au début on réussira sans doute à se calmer, mais peut-être pas à chaque fois ; cependant, avec le temps les choses s’adouciront, notre esprit gagnera en force et nous réussirons à développer la patience dans toutes les conditions.

    Ici il était donc question de la patience, mais on peut aussi évoquer la persévérance. C’est une forme d’enthousiasme à pratiquer la vertu et éviter les actes négatifs, les actes qui portent préjudice tant
    aux autres qu’à nous-mêmes. Cette persévérance quant à l’accomplissement de la vertu fait partie des six Perfections (Paramita) enseignées dans le Véhicule universel du Bouddhisme (le Mahayana), et qui peuvent être pratiquées par les bouddhistes comme par les non-bouddhistes. Il s’agit de pratiquer la générosité, la patience, l’éthique, la persévérance, la concentration et différents types de sagesse. Grâce à ces pratiques le fruit ultime ne sera pas forcément l’état de Bouddha, mais à court et moyen terme on peut obtenir plus de paix intérieure. Certains textes décrivent les fruits particuliers de chaque Perfection, comme par exemple dans le cas de la générosité entraînant des possessions dans des vies suivantes. Donc la pratique des six Perfection engendre des fruits éminemment positifs.

    Guéshé Thupten Tènpa

  • AFFILIE A LA FONDATION POUR LA PRESERVATION DE LA TRADITION MAHAYANA - FPMT

    MEMBRE COLLECTIF DE L'UNION BOUDDHISTE SUISSE

    MEMBRE DE LA PLATEFORME INTERRELIGIEUSE VALAISANNE

    LE CENTRE GENDUN DRUPA SUIT LES CONSEILS DE SA SAINTETE LE 14ème DALAÏ - LAMA .

Nous avons 980 invités et aucun membre en ligne