• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • GUESHE LODEN

    Samedi 6 et dimanche 7 mai

    Enseignements du Vénérable Guéshé Löden

    "L'entraînement de l'esprit en sept points."
    Guéshé Tènzin Lodèn commente le texte composé par Guéshé Tchékawa au XIIe siècle. Conservant aujourd'hui toute son actualité, ce texte majeur de l'entraînement de l'esprit (tib. lodjong) nous fournit de nombreuses méthodes pour exercer l'esprit à se détourner de l'attitude égocentrée, développer un état d'esprit fondé sur la bienveillance et transformer les conditions adverses en voie vers l'Eveil.

    Informations:

    Gloor Jean-Paul 079 550 89 90 -
    Inscription jusqu'au 30 avril Inscription

    Enseignant: GUESHE LODEN
    Horaire:10:00-12:00 et 14:30-16:30 (prenez vos pics-nics, repas canadien végétarien)
  • CAF’D’ASSISE RENCONTRES INTERRELIGIEUSES LE MARDI 9 MAI 2017 À 19h00

    À la Chapelle protestante Le Bouveret

    En savoir plus ...

     

     

    Voyage au mont Kailash - Tibet - du 25 juin au 14 juillet 2017

    Voyage au Tibet accompagné par Sixte Vinçotte

    Départ d'Europe : Dimanche 25 juin 2017
    Retour en Europe : Vendredi 14 juillet 2017

    En savoir plus ...

    Light of the Path Retreat 20 August - 17 September 2017

    En savoir plus ...

    Retraite de 100 milions de mantra Om mani padme hung
    Du 4 octobre au 5 novembre 2017 avec Lama Zopa Rimpoché
     
  • Sangha Sock's

    Pour soutenir la communauté monastique occidentale de la Fondation pour la Préservation de la tradition Mahayana ( FPMT ) ,  le Centre Gendun Drupa vous propose d'offrir deux paires de chaussettes  aux moniales et moines vivant dans les divers monastères en Italie, France, Australie et à l'IMI House en Inde. MERCI infiniment !

  •   Lama Thoubten Yéshé, Sa sainteté le Dalaï-Lama et Lama Zopa Rimpoché

  • La Perfection de la Patience


    Il existe trois types de patience:


    La  patience  quand  nous  sommes  blessés  par  d’autres.  Quand  les  autres  nous  font  mal physiquement ou mentalement, nous ne devons pas réagir en nous mettant en colère ou en leur rendant la pareille.

    La patience quand nous souffrons. Quand nous souffrons, nous accusons quelqu’un ou quelque chose en-dehors de nous-mêmes d’être la cause de notre souffrance. Or, la cause immédiate de notre souffrance est peut-être quelque chose d’extérieur à nous-mêmes, mais la cause profonde, souterraine est notre propre karma, que nous avons nous-mêmes fabriqué. Le fruit de nos actions doit forcément revenir sur nous. Si une personne nous frappe avec un couteau, cette blessure devait nous arriver à nous. Nous ne pouvons pas accuser qui que ce soit en-dehors de nous d’en être la cause. En pensant de cette manière, on réduit l’impact que la souffrance a sur nous. Nous devons commencer à pratiquer la patience à l’égard de difficultés minimes. Plus tard, nous serons capables d’être patients à l’égard de très grosses épreuves. Suite à sa pratique de la perfection de la patience, un bodhisattva est capable de supporter n’importe quelle forme de souffrance pour le bien  des êtres. Il est impossible de retirer  toutes les pierres qui encombrent un  chemin  très  rocailleux,  mais  de  bonnes  chaussures  nous  protégent  de  blessures  éventuelles quand nous y marchons.

    La  patience  de  garder  la  concentration.  Le  troisième  type  de  patience  consiste  à  garder  sa concentration dans la  méditation, ou dans tout ce qui est en rapport avec le Dharma, sans
    permettre aux distractions de mettre la pratique en danger.

    Guéshé Rabten

  • AFFILIE A LA FONDATION POUR LA PRESERVATION DE LA TRADITION MAHAYANA - FPMT

    MEMBRE COLLECTIF DE L'UNION BOUDDHISTE SUISSE

    MEMBRE DE LA PLATEFORME INTERRELIGIEUSE VALAISANNE

    LE CENTRE GENDUN DRUPA SUIT LES CONSEILS DE SA SAINTETE LE 14ème DALAÏ - LAMA .

Nous avons 1550 invités et un membre en ligne