• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • Cherchons bénévoles le vendredi 23 et samedi 24 juin 2017

    nous recherchons des bénévoles pour tenir un stand au Marché des 5 Continents à Martigny, le vendredi 23 et samedi 24 juin 2017.
    Ce stand sera celui de la Préservations de la Culture Tibétaine - FPCT.
    Inscription ici

     

    Light of the Path Retreat 20 August - 17 September 2017

    En savoir plus ...

    Retraite de 100 milions de mantra Om mani padme hung
    Du 4 octobre au 5 novembre 2017 avec Lama Zopa Rimpoché
     

     

    La compassion dans l’éducation - Education universelle
    27, 28 et 29 octobre 2017
    Centre bouddhiste Thuptèn Jamtsé Ling
    1642 SORENS / SUISSE
     
  • Sangha Sock's

    Pour soutenir la communauté monastique occidentale de la Fondation pour la Préservation de la tradition Mahayana ( FPMT ) ,  le Centre Gendun Drupa vous propose d'offrir deux paires de chaussettes  aux moniales et moines vivant dans les divers monastères en Italie, France, Australie et à l'IMI House en Inde. MERCI infiniment !

    Distribution aux moines du Monastère de Kopan - Népal

  •   Lama Thoubten Yéshé, Sa sainteté le Dalaï-Lama et Lama Zopa Rimpoché

  • Appliquer les antidotes à la paresse

    Il existe trois formes d’application de l’effort joyeux agissant comme antidote aux trois types de paresse.

    1) La paresse de la procrastination

    La procrastination consiste à remettre au lendemain, au mois prochain, à l’année prochaine, etc..., la possibilité de poser des actions vertueuses dès maintenant. Son antidote est la contemplation de ce corps humain que nous possédons maintenant et à quel point il est exceptionnel et bénéfique. De plus, si l’on réalisait que cette vie actuelle est de nature extrêmement fugace, on éliminerait la procrastination et on trouverait le bonheur en pratiquant l’effort joyeux.

    2) La paresse de l’attrait envers les activités distrayantes

    Nous nous éparpillons et nous nous fatiguons à cause de l’attachement et de la distraction tournés vers des objets et des activités insensés. S’engager dans des actions nuisibles devient même facile. Cela ne s’appelle pas de l’effort joyeux, mais de l’entêtement. Son antidote est de vérifier si ces activités contribuent effectivement à notre bonheur. Abandonnons ensuite l’attachement pour les activités insensées et entreprenons celles qui sont bénéfiques dès maintenant. Pratiquer cela avec effort joyeux nous apportera le bonheur et éliminera la paresse de l’attachement envers les activités distrayantes.

    3) La paresse du découragement

    Le découragement occasionne l’absence d’effort pour atteindre le bonheur, en se disant par exemple : « Comment quelqu’un comme moi pourrait-il trouver ce bonheur? Comment me serait-il de surcroît possible d’aider les autres à être heureux? » Son antidote est de penser que même une mouche est capable de poser des gestes afin de protéger sa vie. Comment alors un être humain comme moi qui sait parler et qui comprend ce qui est bénéfique ne pourrait-il pas trouver le bonheur? Ainsi, on pratiquera l’effort joyeux qui procurera la joie et anéantira la paresse du découragement.

    Guéshé Lobsang Samten

  • AFFILIE A LA FONDATION POUR LA PRESERVATION DE LA TRADITION MAHAYANA - FPMT

    MEMBRE COLLECTIF DE L'UNION BOUDDHISTE SUISSE

    MEMBRE DE LA PLATEFORME INTERRELIGIEUSE VALAISANNE

    LE CENTRE GENDUN DRUPA SUIT LES CONSEILS DE SA SAINTETE LE 14ème DALAÏ - LAMA .

Nous avons 1299 invités et un membre en ligne